«Il est plus que temps que je reparte», s’exclame Catherine Tahan. Cette Verviétoise expatriée au Canada depuis 15 ans s’apprête à effectuer son quatrième saut dans l’humanitaire international. Après une pause de cinq ans suite à des problèmes de santé, elle a jeté son dévolu sur le nord-est de l’Inde et plus particulièrement la Ville de Dharamsala, dans la chaîne himalayenne.

Un voyage dans le fief du Dalaï-lama et siège du gouvernement tibétain en exil et qui a pour principal but d’améliorer les conditions précaires sinon primitives d’accouchement. «L’objectif est d’aider la population de réfugiés radjastanais. Ils se tassent dans un bidonville immense en banlieue de Dharam. Il s’agira d’apporter médicaments, matériel médical, technique et expertise en matière d’hygiène, de suivi pré et postnatal, pratique d’accouchements, éveil à la contraception pour diminuer le taux de naissance et soins divers.» Venir en aide aux autres, une volonté qui est sienne depuis toujours et qui prend tout son sens en 2006 lorsqu’elle frôle la mort. Un an plus tard, elle prend ses cliques et ses claques direction le Cambodgedans la banlieue de Phom Penh pour se rendre utile au cœur d’une maternité gratuite créée par un médecin cambodgien. Une expérience qu’elle réitère deux fois en créant sa fondation Kivna dans la foulée. Et pourtant, elle n’est ni médecin, ni infirmière mais a appris le métier sur le terrain… Sa quatrième mission au pays de Gandhi est fixée au 21 octobre pour une durée d’un mois. Arrivée à Delhi, elle s’équipera de matériel médical de base avant de grimper plus au nord pour y installer sa tente de consultations prénatales. « Il faut savoir que les femmes accouchent à même le sol. Sur place, je formerai des sages-femmes parmi la gent féminine de cette ethnie afin qu’elles puissent me seconder. Elles sauront ainsi éviter les risques d’hémorragie et d’infection à partie du matériel mis à leur disposition», détaille la missionnaire.

Appel à la générosité des Verviétois!

L’accomplissement de sa mission est intimement lié à son financement. C’est pourquoi la Canadienne d’adoption revient bientôt un peu sur ses terres d’origine et en profite pour faire appel à la générosité des Verviétois. Pour ce faire, elle organise un souper-soirée le vendredi 12 septembre au restaurant L’Harmonie au profit de sa fondation. «Contrairement à certaines associations, avec la mienne, tous les fonds sont utilisés directement sur place et de façon intelligente», soutient-elle. Un menu 3 services suivi d’une «soirée où nous allons allumer le feu» sont au programme avec vente de tickets pour gagner de nombreux prix et tout une flopée d’autres surprises. «C’est aussi l’occasion pour moi de revoir des personnes que je n’ai plus vues depuis un temps .»

Inscriptions: Souper 39€ via catherine. tahan@gmail.com. Payer votre repas sur le compte no BE 75 7320 2350 3151. Facebook: Fondation Kivna.